Un appartement d’écrivain

Une démarche pour le moins originale: subdiviser un appartement de 120m² pour disposer d’un appartement et d’un studio attenant pour leur fils unique, étudiant entrant dans la vie active.

Nous avons concentré toute notre attention à concevoir un appartement plus réduit, mais dégageant une impression d’espace, comme une épure. Madame est écrivain: elle a besoin d’un bureau, souvent encombré lors de ses recherches. Le bureau de très grand taille, suspendu au mur pour une impression de légèreté, s’efface dès lors que l’on ferme ses portes en évantail afin d’offrir un volume sobre et lumineux.

Etre écrivain induit une collection de livres conséquente, à mettre en valeur et à rendre accessible. La cuisine ouverte sur la salle à manger est longée par une bibliothèque qui occupe l’intégralité d’un mur, du sol au plafond, entourant même l’accès au salon. D’un séjour sobre, blanc, minimaliste, nous passons dans une salle à manger qui semble de prime abord disposer des mêmes qualités. L’oeil découvre en se retournant une pièce chaleureuse agrémenté d’un mur rempli d’ouvrage mais aussi de bouteilles de vins, de sculptures et autres fantaisies.

Collectionneurs d’art, les petites pièces ont été privilégiées pour des sculptures, gravures de dimensions réduites, posées sur les meubles et non accrochées aux murs.

Les propriétaires sont des inconditionnels de Jean-Pierre Raynaud: la salle de bain se veut un humble hommage à son oeuvre: faience blanc et joint noir ponctue les sols, les murs les niches.

Aucun couloir pour ces pièces en enfilade: une perspective respectuée, accentuée même par des passages de pièce en pièce de mêmes dimensions. Un appartement simple, blanc, ou l’on aime s’installer et méditer.

Appartements
Les commentaires sont fermés.

© 2016 Atelier FB - Mentions légales - Connexion

Back to top ↑